Le chat-mot de la semaine

«    CHATTEMITE »

 

De l’ancien français « chatemite », de « chatte », et « mite » qui désignait également la chatte en ancien français populaire, et se retrouve encore dans des dérivés comme « mitaine » ou « emmitoufler ».

 

Signifie un hypocrite qui affecte, pour tromper, un air doux, humble et flatteur.

 

 

Le chat, la belette et le petit lapin

 " C’était un chat, vivant comme un dévot ermite

Un chat faisant la chattemite,

Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras,

Arbitre expert sur tous les cas "

(Jean de la Fontaine, « Le chat, la belette et le petit lapin »)

**

 

Faire la chattemite : affecter une contenance douce, humble, flatteuse, pour tromper quelqu’un.